Égalité Professionnelle : Très peu d’avancées !

Commentaires fermés sur Égalité Professionnelle : Très peu d’avancées ! 31

La négociation d’un nouvel accord s’est ouverte au premier semestre 2017. Le bilan de l’accord 2014-2017 signé par la CFDT aurait dû permettre de progresser vers l’égalité professionnelle.
Malheureusement, le constat est plutôt décevant !

Un bilan en retrait sur les engagements de l’entreprise

Le bilan attendu du dernier accord triennal (2014 / 2017) n’est pas à la hauteur sur de nombreux points : les 3 dernières années devaient permettre de travailler sur un certains nombres d’items, malheureusement l’entreprise ne s’est pas donnée les moyens nécessaires.

Un label diversité et égalité professionnelle a été obtenu en externe, belle image de l’entreprise, mais en interne nous attendons toujours les actions promises dans l’accord. A l’exemple de nombreuses actions de communication qui devaient être faite au sein du groupe de manière à développer et à mobiliser tous.toutes les acteurs.rices et les salarié.e.s. :

  • La campagne d’affichage est ABSENTE.
  • Le déploiement de la formation sur les stéréotypes est ABSENT.
  • Le passeport égalité professionnelle et diversité est ABSENT, il n’a sans doute pas la même importance que le passeport digital !!!

Le bilan que la CFDT fait, est que ce soit sur les effectifs globaux d’Orange SA, les promotions et la rémunération, il reste encore du chemin à parcourir pour obtenir l’égalité.

Revendications CFDT pour la nouvelle négociation

Les demandes de la CFDT pour ce nouvel accord, sont les suivantes :

  • Le maintien des mesures phares de l’accord 2014-2017 les mesures NAO avec le rattrapage salarial.
  • Le budget promotion en fonction de la représentativité des femmes dans les unités.
  • Un objectif de taux de féminisation des effectifs actifs.
  • Un objectif de taux de féminisation par bande.
  • Un indicateur avec les promotions F/H ACO et F/H AFO.
  • Un pilote national de l’accord et des moyens RH.
  • Des primes de vente : une annexe claire intégrée dans l’accord sur la prise en compte de la PVC et PVM.
  • Une mise à jour et une diffusion du guide de la parentalité.
  • La sur cotisation de l’entreprise en cas de congé parental en temps partiel au-delà de 6 mois.

L’objectif de l’accord était un taux de féminisation fin 2016 entre 37 et 37,5%.

L’objectif de l’accord est un taux de recrutement égal au taux de féminisation dans l’entreprise, soit 36%.

Les classes de femmes n’ont pas été généralisées rapidement malgré le succès des pilotes.
L’impact sur l’emploi est faible, les Unités d’Interventions sont actuellement recruteurs.

Le domaine métier réseaux a recruté, pour l’année 2016, 1120 personnes, ce qui correspond à 53,08% des recrutements effectués au cours de l’année 2016.

  • En 2016, les femmes représentent 221 personnes soit un taux de féminisation de 19,73%.
  • En 2015, le taux de féminisation de recrutements dans ce domaine métiers était de 15%.
  • En 2014, le taux de féminisation de recrutements dans ce domaine métiers était de 12,76%.
  • La CFDT attendait plus de cette action pertinente pour améliorer les embauches dans ces unités très masculinisées.

Le vivier disponible de CDD est féminisé à hauteur de 51,01%, mais pour la concrétisation en CDI peu de femmes.

Rémunérations et promotions

Cette année encore, la CFDT dans le cadre de la commission Égalité Professionnelle du CCUES a demandé un tableau sur le nombre de promotions sans les Promotions Reconnaissance par l’Ancienneté.

L’information ne nous a pas été communiquée par l’entreprise malgré de nombreuses relances : le constat est-il si catastrophique ?
Pour la rémunération et les promotions, un budget dédié était prévu depuis 2014.
En 2015, les enveloppes allouées n’ont pas été utilisées dans leurs intégralités par de nombreuses Directions Oranges. Suite à cette alerte, en 2016, elles ont été entièrement exploitées.
En 2017, au moment de la Négociation Annuelle Obligatoire des salaires, les mesures phares de l’accord ont été reconduites à la baisse après des débats vifs sur le sujet.

Les engagements aujourd’hui proposés par l’entreprise sont très insuffisants. Nous souhaiterions qu’Orange s’empare de ce sujet comme elle a su le faire pour « l’accord portant sur la transformation numérique ».

La CFDT ne bradera pas l’égalité professionnelle !

 

Téléchargement : Egalité Professionnelle : Très peu d’avancées

Administrateur

Voir tous les articles de : Administrateur

Articles similaires

Nous connaître

Qui sommes nous ?

Abonnez-vous à notre newsletter

porta. elit. ipsum dictum sem, Praesent leo