L’Echo des boutiques – CHSCT Alsace Lorraine

Commentaires fermés sur L’Echo des boutiques – CHSCT Alsace Lorraine 39

Les refontes horaires à l’AD

Lors du CHSCT Alsace Lorraine du 27 Septembre l’entreprise nous a consulté sur les refontes horaires des boutiques de Semécourt, Houdemont et Ilzach.

Même si, sur la forme, les managers de boutiques font du mieux qu’ils le peuvent pour répondre positivement aux souhaits de leurs collaborateurs, la cellule plasma reste maitre du jeu concernant la validation.

Depuis 2018, l’entreprise profite systématiquement des refontes pour hanger le cycle de travail de tous les vendeurs.

Le cycle complet en 4 jours par semaine disparaît et laisse apparaître, au minimum pour chaque vendeur, une semaine incluant 5 jours de travail au lieu de 4 jours depuis de nombreuses années.

Souvent ces refontes s’eternisent ( pres d’un an pour Semécourt). A l’usure , forcément le salarié accepte ces changements, mais initialement le souhait de conserver un cycle complet de travail en 4 jours est constant. Ce fait se retrouve dans le sondage qu’avait effectué la CFDT en 2018, où 98% des sondés ont répondu preferer le travail sur un cycle de 4 jours par semaine, il se retrouve egalement dans l’experte CHST plus recente, il est meme evoqué regulierement par les salariés lors de leur passage aupres de la medecine du travail.

Ne soyons pas dupes de ces changements de regime de travail qui servent avant tout a pallier au manque d’effectif et au volume de recrutement encore insuffisant dans les points de vente.

La CFDTs’inquiète que ce changement ne soit que l’amorce d’une volonté de l’entreprise, à court terme, de supprimer définitivement la semaine de quatre jours.

Pour ces raisons la CFDT a voté CONTRE les projets de refonte horaire et demande à la direction de respecter le souhait des salariés qui voudraient conserver leur régime de travail en 4 jours par semaine.

 

Presentation du rapport annuel des medecins pour l’année 2018

Le point trois du CHSCT traitait du rapport annuel des médecins pour l’année 2018. Devant un rapport aussi inquiétant, la CFDT s’est exprimée a l’ouverture du point par la déclaration préalable ci-dessous :

 

Déclaration préalable CFDT point 3 CHSCT ADE AL du 27 Septembre

Nous sommes amenés aujourd’hui à nous pencher sur le rapport annuel 2018 des médecins.

La CFDT aurait, sincèrement préféré, cette année ne rien avoir à dire sur le sujet, ce qui aurait pu être le signe d’une amélioration notable et d’un climat serein retrouvé au sein de notre unité. Nous nous serions même contentés, pour cette fois, du moindre signe d’amélioration visible.

Malheureusement la réalité est différente et les commentaires et conclusions des médecins sont, une fois encore, alarmantes et que trop fidèles à la réalité.

 

  • Augmentation du nombre d’inaptitudes encore en 2018 (pour rappel l’ADE porte à elle seule la quasi-totalité des inaptitudes de la DO avec un très beau score de 9/10 sur le périmètre social), avec un cru 2019 qui ne s’annonce guère mieux.

 

  • Augmentation constante années après années du nombre de visites médicales à la demande du salarié, cette année encore, signe d’un mal être grandissant.
  • Accroissement du mal etre en boutique
  • Toujours plus de salariés souhaitant quitter l’unité vendeurs, RB, ACAC…

 

La CFDT ne connait que trop bien cette réalité. Les symptomes sont connus et le diagnostic est posé : L’agence Distribution EST est malade.

Mr le Président ce bilan 2018 vous engage et vous oblige.

Jusqu’a quand Orange va laisser la situation connue de tous ainsi perdurer ?

 

Téléchargement : L’Echo des boutiques – CHSCT Alsace Lorraine

 

 

Michael

Voir tous les articles de : Michael

Articles similaires

Nous connaître

Qui sommes nous ?

Abonnez-vous à notre newsletter

elit. pulvinar commodo amet, et, sem, justo Praesent diam neque. suscipit tristique