L’écho du CHSCT – 13 juin 2019

Commentaires fermés sur L’écho du CHSCT – 13 juin 2019 63

DELIVERY : de fortes perturbations !

Toujours soumis à de fortes perturbations, certains indicateurs semblent s’améliorer comme le CNPS ou le taux d’échecs que production (TEP). Ces faibles améliorations ne semblent pas avoir d’effets sur le quotidien de chacun qui exprime à travers le sondage, une charge de travail trop élevée.

Les délais de productions restent toujours très longs, et les ambitions de l’entreprise sur ces délais très en décalage avec les besoins de nos clients.

La CFDT a vivement rappelé à l’entreprise sa responsabilité sur la santé mentale et physique des salariés, et surtout son obligation de résultat sur ce sujet.

Nous avons également rappelé que tous les sondages montrent qu’un quart des salariés sont soumis à des niveaux de stress et de fatigue au travail à très fort risques, et globalement 50% à des niveaux élevés. Cela nous interroge sur les conséquences à long terme sur la santé des salariés, de nombreuses études tendent à démontrer une augmentation, toutes maladies confondues, des problèmes de santé.

La CFDT a interrogé les représentants de la médicine du travail présents à ce CHSCT, qui sont restés peu loquaces sur le sujet.

Soyez nombreux à participer au mini sondage QVT de l’AE  (Qualité de vie au Travail)
La CDFT continue à interpeller l’entreprise sur Delivery pour que chacun retrouve des conditions de travail normales et portera vos messages dans les instances.

 

Résultats sur le dernier sondage sur la charge de travail

Vous êtes très nombreux à évaluer votre charge de travail forte ou très forte en attribuant des notes de 8 à 10

Métiers DELIVERY : 41.5%

Métiers Vente & Avant-Vente : 79.6%

 

RAPPORT 2018 des médecins du travail

Les médecins indiquent que « l’année 2018 est restée difficile, du fait de la persistance de nombreux dysfonctionnements, et ce, dans la durée ».

Une baisse globale de la satisfaction au travail a été observée sur de nombreux métiers :

  • RAC : la persistance de dysfonctionnements dans la durée entraîne, pour certains, une « usure », une lassitude, une baisse de confiance, voire une démotivation et une mise en retrait « protectrice ».
  • CSC : des notions de non reconnaissance et des sentiments d’insatisfaction globaux sont observées. Le TPS permet souvent d’améliorer une situation mal vécue, tout en générant globalement des craintes pour l’avenir du service. La mise en place du télétravail a permis d’améliorer un certain nombre de situations individuelles.
  • Vente : l’année 2018 a été tout aussi difficile que 2017, du fait de la mise en place de Delivery et de compliance et des dysfonctionnements liés à ces processus. La charge de travail a été considérablement amplifiée et le contact client est devenu globalement plus difficile. On note que le stress global des équipes de vente augmente et que le plaisir au travail diminue.
  • Managers : leurs difficultés soulevées en 2017 restent d’actualité, notamment en ce qui concerne leur charge de travail. Les managers sont également soumis à d’importants Risques Psychosociaux en raison des injonctions qui leurs sont adressées par la Direction sans les moyens de mise en œuvre.

 

La CFDT salue la qualité des rapports des médecins du travail dont elle partage les conclusions. La CFDT rappelle à la Direction que le cri d’alarme des médecins et des élus doit être entendu afin qu’elle mette en œuvre des plans d’actions qui apportent de vraies améliorations dans la Qualité de Vie au Travail des salariés de l’AE GE.

 

Enquêtes conditions de travail et stress

Pour la 4ème fois, en janvier et févier 2019, l’ensemble du personnel d’Orange France s’est vu proposer de répondre à une grande enquête sur les conditions de travail et le stress. Le rapport d’analyse global pour Orange France, nous a été présenté.

Les Risques Psychosociaux et leur prévention sont au centre de cette enquête ainsi que les conséquences potentielles des RPS sur la santé des salariés et sur le bon fonctionnement de l’entreprise.

En 2019, 85 questions s’améliorent, mais faiblement, et 53 questions sont en baisse. Quelques résultats pour 2019 :

  • les résultats sur la complexité du travail ne sont toujours pas bons.
  • Plus de la moitié des salariés pensent que les procédures de travail sont mal définies avec une pointe à 64% pour les AE.
  • On constate une rechute sur les questions essentielles de l’organisation du travail sur lesquelles l’entreprise ne semble pas trouver de solution. Les résultats se dégradent notamment sur la questions des salariés qui sont interrompus dans la réalisation de leurs tâches et une majorité d’entre eux considèrent que leur travail est très bousculé.

 

La CFDT soutien la recherche de « bonnes conditions de travail » et rappelle que cela doit devenir l’objectif principal de tout le management, afin que le niveau de stress et la charge de travail baissent durablement. Il s’agit d’une stratégie gagnante pour tous, à la fois pour les salariés et pour l’entreprise. Les élus CFDT reviendront vers vous pour vous communiquer des données plus précises concernant notre AE dès que les résultats nous parviendrons.

 

 

Téléchargement : L’Echo du CHSCT – AEGE – 13 juin 2019

 

 

 

Michael

Voir tous les articles de : Michael

Articles similaires

Nous connaître

Qui sommes nous ?

Abonnez-vous à notre newsletter

elementum diam risus. sit neque. ut Aenean at