Rendez-vous emploi : Pas assez suffisant !

Commentaires fermés sur Rendez-vous emploi : Pas assez suffisant ! 7

Le rendez-vous « annuel » sur l’emploi s’est déroulé le 3 octobre dernier en présence du PDG. La CFDT a rappelé que le volume de nouveaux recrutements ne peut être qu’en cohérence avec les besoins de l’entreprise à l’horizon 2020 !

Point emploi sur le Groupe France par le PDG

Stéphane RICHARD, a rappelé l’engagement initial de recrutements sur la période 2016 – 2018, augmenté de 6 000 à 7 000 lors du rendez-vous emploi l’an passé.
Selon le PDG :

  • En 2016, environ 3 000 nouveaux recrutements avec plus d’anticipation des entrées en TPS de 2017 (2 500 prévus en 2017 et 2000 en 2018).
    • L’entreprise s’engage donc sur 500 recrutements supplémentaires en 2017, soit 7 500 sur la période triennale, indiquant que cela reste toujours un niveau mini qui peut être revu selon les besoins réels.
  • 70% de ces recrutements 2016 auraient été faits sur Orange France, 25% sur OBS, et le reste sur les autres entités du Groupe.
  • Le taux de féminisation des recrutements serait de 33% fin juin 2017, alors qu’il était d’à peine 25% en 2015 selon le DRH, Jérôme BARRE également présent.
  • 4 300 alternants sont présents dans l’entreprise sur la période des 3 ans dont 1 800 seront recruté en CDI sur la période.
  • Le volume de sous traitance dans la Force Au Travail serait de 23% début 2017 et son volume serait en baisse vs 2016.

Selon le PDG, la politique de recrutement part d’une vision pragmatique, et non basée sur des règles budgétaires.

L’avis de la CFDT exprimé en séance

La CFDT a tout d’abord rappelé qu’il faut penser à ceux qui quittent l’entreprise, mais aussi à ceux qui restent avec une attention pour les nouveaux embauchés, et qu’il est important d’identifier les compétences essentielles pour la stratégie de demain du Groupe Orange tant sur les métiers émergents liés à l’apparition de nouveaux services, nouvelles technologies, que sur les métiers et compétences nécessaires à la poursuite de l’activité.
Pour la CFDT, l’emploi dans les territoires est une préoccupation prioritaire afin que tous les salariés d’Orange puissent, exercer une activité et envisager un parcours professionnel, en province, en Île-de-France ou dans les DOM.
Pour la CFDT, le recrutement de femmes reste inférieur au taux de féminisation actuel de l’entreprise et ne permet pas d’améliorer cet état de fait.
La CFDT a défendu auprès du PDG, que les 7 500 recrutements prévus de 2016 à 2018 ne seront pas suffisants pour répondre aux besoins (souvent masqués par la sous-traitance) et faire face au plus de 16 000 départs en retraite sur la même période !

 

Téléchargement : Rendez-vous emploi : Pas assez suffisant !

 

Administrateur

Voir tous les articles de : Administrateur

Articles similaires

Nous connaître

Qui sommes nous ?

Abonnez-vous à notre newsletter

Aenean mattis et, mattis vulputate, id suscipit ut tristique