UI EST: la GPEC

Commentaires fermés sur UI EST: la GPEC 165

L’information de vos élus U.I EST Dijon Décembre 2018

La direction présente la GPEC: Prévision démographique 2018-2022

l’UI EST regroupant l’UI AL et l’UI BFC a été officiellement créée le 5 novembre 2018. Près de 656 départs sont estimés à l’horizon 2022.

De 1602 ETP CDI en 2018 à 946 ETP CDI en 2022, soit : – 41% sur 5 ans.

Entre 491 et 502 départs sont estimés sur l’Intervention dans les 3 prochaines années, soit un taux de départs moyen de 31% contre 26% sur le global du territoire Est.
Avec 42% de départs, le domaine Gestion Support affiche le plus fort taux de départs, suivi par le domaine Réseaux à 30%.
La Direction estime entre 104 et 139 ETP, le besoin à couvrir d’ici fin 2020.
Compte-tenu de l’importance des départs et des enjeux forts de maintien de compétences, les recrutements resteront majoritairement dédiés aux métiers de l’intervention.

Les orientations de l’intervention

Les informations de la direction:

Les chantiers 2020 combinent 3 composantes de transformation et embarquent un objectif commun : harmoniser les pratiques partout et tout le temps.

1/ Adaptation des organisations autour de 3 niveaux de maille :

  • Niveau national : Finalisation de la mise en œuvre des 4 réseaux d’appuis au S2 2018
  • Niveau DO : Mise en œuvre du nouveau modèle d’organisation des UI à la maille des DO dans le cadre du projet de regroupement des UI Alsace Lorraine et Bourgogne Franche Comté
  • Niveau DIR : Homogénéisation de l’organisation et des interfaces avec les autres unités pour faciliter le déploiement de bonnes pratiques

2/ Adaptation des méthodes de travail, des outils et des métiers :

  • Poursuite du développement de l’autonomie des techniciens : Près de 72% des mutations cuivre et 45% des mutations fibre sont désormais réalisées en autonomie
  • Poursuite de l’automatisation des actes en back office et montée en compétences sur les actes à plus forte valeur ajoutée. Parallèlement, l’accompagnement de la montée en puissance des besoins sur la fibre se poursuit sur la période à venir

 

L’avis de la CFDT: Vers l’abandon des zones rurales ?

Cette prévision concernant l’évolution des effectifs conduit évidemment à une baisse importante des effectifs (- 9% de FAT en 2019, sensiblement la même baisse qu’en  2018) mais également organise une centralisation des emplois dans les grandes agglomérations. A titre d’exemple, la fourchette haute des recrutements d’ici 2020 dans le Bas Rhin (284 salariés) est au même niveau que celle de 9 départements ruraux, le  25+70+39+58+71+89+55+54+88 (688 salariés). Autrement dit : Orange délaisse réellement les zones rurales !
En ce qui concerne les activités, Orange se désengage petit à petit en interne, des activités SAV BL et GP en les donnant aux sous-traitants. Cependant, la Direction reconnait la non- maitrise des activités sous-traitées et l’insuffisance des contrôles. Il semble que la stratégie reste à finaliser !

 

 

Téléchargement: Tract U.I EST GPEC Decembre 2018

Mots clés : , , ,
Michael

Voir tous les articles de : Michael

Articles similaires

Nous connaître

Qui sommes nous ?

Abonnez-vous à notre newsletter

odio venenatis venenatis, ultricies elit. ut mi, risus.