SCE : Les News du CE – Novembre 2018

Commentaires fermés sur SCE : Les News du CE – Novembre 2018 81

Restauration : enfin du mouvement

Beaucoup de points dans ce CE concernant la restauration.

  • Après avoir refusé au CE de juin la proposition de la Cfdt de distribuer des titres restaurants aux télétravailleurs, les élu.e.s CFE-CGC cèdent. Nous avons pu voter une résolution qui va dans ce sens. Espérons qu’il n’y aura pas de blocage sur la mise en œuvre car sinon nous serions quasiment les seuls salariés d’Orange qui n’auraient pas ce genre d’avantage.
  • Les élu.e.s ont unanimement condamné la position de la direction qui renvoie les salariés Orange externes au site Cœur Défense vers le CE. Ce dernier doit payer les notes de frais… Depuis quand un CE doit-il s’occuper des frais professionnels !!!
  • Enfin, le CE a élu deux nouveaux membres pour siéger au Conseil d’Administration de l’association gérant le restaurant du Calydon (Cesson). Nous espérons que leurs actions pourront encore améliorer
  • la satisfaction des convives.

La Cfdt approuve tous ces mouvements qui vont dans le bon sens. Mais le retard pris sur le dossier Titre Restaurant pénalise tous les salariés de SCE. En début de CE nous avons demandé la distribution en 2018 à tous les salariés des 100€ de subvention ASC supplémentaires votés au CE de mai dernier. Nous l’avons répété : il faut rendre l’argent des ASC aux salariés de SCE.

Politique sociale, emploi, conditions de travail : ça ne peut plus durer !!!

Les différents plans, rapports et bilans présentés au CE SCE depuis le début de l’année sur la politique sociale, l’emploi, et les conditions de travail, confirment les nombreuses alertes et les défaillances constatées sur le terrain par les représentants du personnel Cfdt. La faiblesse des recrutements notamment sur les métiers historiques, le recours massif à la sous-traitance et aux délocalisations dans les MSC à l’étranger, la stratégie destructrice sur l’emploi en œuvre à SCE depuis plusieurs années suit son cours. Le retard pris dans la mise en œuvre de l’égalité professionnelle pour notamment corriger l’inégalité salariale entre les femmes et les hommes est inacceptable et rien n’est fait pour le rattraper. Les accords collectifs Orange ne sont pas correctement déclinés sur SCE et leur application n’est pas suffisamment suivie et évaluée. Le dialogue social se dégrade depuis plusieurs mois avec un durcissement des positions de la direction et une absence de marges de manœuvre de ses représentants RH.

Face à cette situation alarmante, les élu.e.s du CE ont rendu un avis unanime négatif sur les politiques mises en œuvre par la direction et ont décidé de se faire accompagner par des cabinets d’expertise pour stopper la dégradation constatée d’année en année.

Déménagement des équipes OAB, une vitrine vide ?

Avec ce projet le groupe veut faire une belle vitrine, sur les aménagements des bureaux pour les salariés OAB en région parisienne. Mais ce type d’aménagement à la mode « Start-up » avec la généralisation de bureaux partagés, et du mobilier sur mesure a pour conséquence à moyen terme de vider ces lieux de ses occupants. Mais notre direction a déjà anticipé les vides avec des salles de jeux vidéo et autres gadgets à la mode… Pour combler les vides restants, nos prestataires seront mis à contribution.

Pour la Cfdt les économies d’échelle sur ce type de regroupement doivent aussi bénéficier à tous les salariés pour améliorer réellement : les conditions de travail, le SI, le taux de recrutements externe, les promotions, les primes de bienvenue, l’organisation du travail, le choix de son contrat de travail Orange SA Vs futur OBS SA. Mais notre direction a fait des réponses vides de sens concernant les données économiques. Pour vos élu.e.s Cfdt qui portent vos demandes cette situation est ubuesque.

« Fast and Furious » pour Patton !

Après plusieurs années d’immobilisme sur le campus de Cesson, la direction accélère et frôle la sortie de route. Ce déménagement vers le site Patton à Rennes impacte une partie des équipes Private Cloud Operation et Sales (OCB), ainsi que nos sous-traitants. La direction justifie sa décision en affirmant que ce sont les salariés concernés qui réclament des Open Space !!! L’installation du baby-foot ne permettra pas d’oublier : le manque de place de parking, l’absence de restauration collective sur le site, l’éloignement du Campus de Cesson, la prime ridicule de covoiturage du midi pour profiter du restaurant le Calydon…

À ne pas vouloir écouter les salariés et leurs représentants, la direction fait encore le mauvais choix et passe en force

Présentation direction CMI

CMI est en charge des sujets Communication, Marketing, Innovation et IT. Pour notre direction ses objectifs principaux sont :

  • L’expérience client 
  • Un marketing plus transversal, s’articulant avec le marketing produit des Business Units 
  • Une communication plus intégrée, reflétant la vision d’OBS 
  • Un dispositif d’innovation plus visible
  • Vos élu.e.s Cdft soulignent la qualité de la présentation et des échanges. Ils seront attentifs aux évolutions à venir. Une accélération de la transformation digitale d’OBS, pour nos clients et nos processus internes Une équipe projet travaille déjà sur l’évolution de l’organisation.

Vos élu.e.s Cdft soulignent la qualité de la présentation et des échanges. Ils seront attentifs aux évolutions à venir.

Salaires Femme / Homme à Orange SCE

Premier effet positif de l’expertise annuelle du CE sur le volet emploi et rémunération, la direction pourrait décider le versement sur la paye de décembre d’une augmentation exceptionnelle pour compenser l’écart de rémunération entre les femmes et les hommes à SCE. Les chiffres de nos experts démontrent que les politiques de réduction de ces écarts sont inadaptés et inacceptables.

Il faudrait 80 ans pour gommer ces écarts à Orange/SCE si des mesures exceptionnelles ne sont pas mises en œuvre dans les prochaines années.

Cabines télémédecine… Alloooo Docteur…

Une résolution sur l’implantation expérimentale de cabines de télémédecine sur des sites Orange/SCE a été mise au vote. Le but de cet outil est de rompre l’isolement sanitaire géographique et/ou social. Or chaque salarié est rattaché au service de santé au travail et bénéficie régulièrement d’un point personnalisé avec un.e infirmier.e et un médecin du travail. Le coût d’une cabine est de 150 000€ (sans abonnement ni maintenance). Les élu.e.s de la Cfdt se sont donc abstenu.e.s sur cette résolution.

La machine ne doit pas remplacer l’Homme. Améliorons le service de santé au travail en privilégiant plutôt le recrutement d’infirmier.e.s, de médecins, en axant sur la prévention avec de nouveaux outils, services (électrocardiogramme, kinésithérapeute, psychologue, ergonome…).

Téléchargement : Les News du CE SCE

Administrateur

Voir tous les articles de : Administrateur

Articles similaires

Nous connaître

Qui sommes nous ?

Abonnez-vous à notre newsletter